Lettre du Vice-consul de la MétaNation

Communiqué

C’est avec un plaisir tout particulier que nous vous accueillons au sein de l’Ambassade de la MétaNation. Ses Représentant.es vous guideront dans ses locaux, à Un Lieu Pour Respirer, au 15 rue Chassagnolle au Lilas.


L’Ambassade de la MétaNation que vous vous apprêtez à traverser est un lieu d’accueil nomade. Son mobilier, ses infrastructures, ses Représentant.es, ses méandres informationnels, ses archives et ses statistiques convergent et débouchent sur des rencontres et des discussions dont la teneur citoyenne et environnementale est le reflet de la sincérité de notre engagement. Nous espérons nous montrer à la hauteur des exigences et des valeurs humaines, animales, végétales et élémentaires portées par la MétaNation.


Au cours de votre visite, vous vous documenterez sur l’Ambassade et son histoire ; vous passerez certainement l’Entretien-Test qui permet la délivrance du Document MétaNational et qui fera de vous un.e nouveau.elle Représentant.e de la MétaNation. Mais avant cela, je vous invite à vous pencher avec moi sur quelques questions posées par l’Ambassade.


Quid de la MétaNation ? Quelle est cette nation volante dont nous ne connaissons que l’ambassade ? Où se trouve-t-elle ? Et se trouve-t-elle si nous la cherchons ?

Assurément, il s’agit là de questions rhétoriques car la MétaNation semble être une utopie, c’est-à-dire, à la fois la représentation d’un système politique idéal et la critique des erreurs que nous nous obstinons à instituer. De sorte que la MétaNation se trouve nulle part et partout ; elle est déterritorialisée.


Mais alors, nous serions les Représentant.es d’une représentation ?

Oui, les Représentant.es de valeurs ; mais des valeurs qui ne demeurent pas évanescentes, qui prennent la forme de zones d’autonomie temporaire(1), qui s’amarrent accidentellement aux lieux qui se risquent à l’aborder.

                 

Mais qu’en est-il du méta contenu dans « Mé́taNation » ? Quel est cet état flottant au-dessus de nous qui serait plus important que nos constructions estampillées ? Quel est cet état d’éveil permanent susceptible de chambouler nos identités de surface

C’est peut-être un état de vigilance face aux rhétoriques insidieuses rapprochant fréquemment immigration et identité nationale. C’est sans aucun doute un état inclusif, comme peut l’être l’écriture féminitielle et hétérofuge d’une langue qui se nourrit de ses altérités. C’est décidément un état polyglotte et intermonde où dans la traduction tout est tricoté serré. C’est un état de fête permanente, ou plus exactement le sentiment diffus de la nécessité d’actions furtives et lentes. C’est un état de décroissance, de débrayage, de slow-food et de JoMO (2).


Désormais, la MétaNation est un état qui vous accompagne. Votre vie ne changera pas immédiatement. Mais, petit à petit, vous prendrez conscience que les limites de votre langage sont les limites de votre propre monde(3); que l’expérience de la MétaNation vous pousse à une disposition de l’esprit susceptible de conduire à de nouvelles rencontres ; que votre chat vous parle et que vous pouvez lui répondre ; que tout peut changer à tout moment sans que cela conduise à votre disparition et inversement.


Chèr.es actuel.les et futur.es Représentant.es de la MétaNation, un grand merci à tou.tes, en vos grades, degrés et qualités, au nom de l’Ambassade de la MétaNation, pour votre disponibilité, vos diligences et votre coopération.

Vive l’amitié MétaNationale ! Vive tou.tes !


Nicolas Audureau

Vice-consul de la MétaNation à Un Lieu Pour Respirer


1 Hakim Bey, TAZ : Zone Autonome Temporaire, Paris : Éditions de l’Éclat, 2000

2 Joy of Missing Out, littéralement « le plaisir de rater quelque chose » qui s’oppose à FoMO (Fear of Missing Out) qui caractérise une anxiété sociale exprimée par la peur constante de manquer une information importante sur les réseaux sociaux.

3 Ludwig Wittgenstein, Correspondance philosophique, Paris : Gallimard, 2015

Publié le Mardi 23 juin 2020
Modifié le Mardi 23 juin 2020