menu

Un Lieu Pour Respirer est un local autogéré et expérimental situé au 15 rue Chassagnolle aux Lilas (93).

Chers adhérents et chères adhérentes,


Nous vous invitons à l’assemblée générale du 4 février à 19h.

Bien entendu, nous ferons un bilan de l'année, validerons le rapport d'activités 2021, ferons un point sur la situation financière ainsi que sur les demandes de subvention en cours à la maire. Enfin, nous élirons un nouveau bureau. Si vous souhaitez officialiser votre implication dans la vie du lieu, votre candidature est la bienvenue.

Mais nous voudrions surtout que cette rencontre soit l’occasion de partager une réflexion sur la vie de Un Lieu pour respirer, sur l'usage que nous en faisons les un·es les autres, sur les manières d'en assurer le fonctionnement.

D'un point de vue logistique, nous voudrions trouver des modalités pour mieux partager l'implication des un·es et des autres aux différentes tâches qui permettent que ce lieu soit fonctionnel : permanences, entretien du lieu, ménages, communication, tâches administratives... Une idée serait de proposer une réunion mensuelle pour pouvoir concrétiser collectivement nos engagements.

Un Lieu pour respirer accueille déjà un certain nombre d’activités: les activités de soin et de bien-être (yoga, feldenkraïs), les rendez-vous réguliers (comme l’apéro du jeudi), les cours d'anglais, les projections et les spectacles. 

La question que se pose un certain nombre d'entre nous c'est comment développer des liens, des activités avec les personnes habitant l'hôtel social ; c'est aussi comment susciter des liens plus forts entre des expériences, des initiatives qui ont lieu dans la ville des Lilas et les alentours concernant des écologies urbaines, des pratiques artistiques, des formes d’entraide, des solidarités, des réappropriations techniques. Dans ce sens, une de nos propositions serait de partager un temps d’enquête, c'est-à-dire, aller à la rencontre de celles et ceux qui mènent ces initiatives, puis de proposer régulièrement des moments conviviaux où on les accueille et on partage les récits. Nous pourrions commencer par un "tour" des lieux où s'expérimentent des pratiques de jardinages collectives dans la ville et les alentours. 

Susciter des inter-connaissances entre des personnes qui animent des expériences concrètes et diverses nous semble une étape préalable pour dessiner ce paysage de "communs" en lien les uns avec les autres.


En attendant de vous revoir le 4 février et très amicalement,

play_circle_filled 00:00

Mon son

Mon auteur